François GAULIER, "Hommage à Archimède"

Installation réalisée en collaboration avec Richard Van de Moosdijk


"Hommage à Archimède" - église Saint-Pair à Yquelon

Commentaires: 0

Vivant en région parisienne, avec des attaches normandes, l’artiste se destinait aux études d’ingénieur en informatique et en électronique. Mais sa passion pour les arts, le côtoiement d’artistes reconnus et célèbres ainsi que l’enseignement de la 3D qu’il a donné auprès d’artistes et d’ingénieurs ont très vite transformé le scientifique en sculpteur. La sculpture monumentale l’intéresse particulièrement, notamment celle du Hongrois Ervin Patkaï. L’influence de ce dernier et son attrait pour les nouvelles technologies l’amènent à produire de l’art avec des matériaux pauvres et non conventionnels comme le béton ou encore avec des lumières dans des œuvres imposantes souvent exposées à l’extérieur ou encore dans des espaces publics comme l’église d’Yquelon.

 

" On retrouve à différents endroits de l'architecture de l'église d'Yquelon des figures géométriques simples comme le cercle, le carré ou le cylindre. J’ai pensé à Archimède qui avait étudié le cercle et la façon de calculer son périmètre en utilisant le nombre pi (p) dans la Grèce antique. Ma pratique artistique a pris le relais et j'ai imaginé la projection de lignes droites faite de lumière laser sur la voûte de l'église. Transformée en demi-cercles par la projection sur une surface courbe et par le mouvement des lasers mus par des moteurs, l’image obtenue devient dynamique."

 

À travers "Hommage à Archimède», ce n’est pas seulement  le mathématicien grec que l’artiste salue et glorifie, mais aussi les bâtisseurs d’églises et de cathédrales. Ces derniers étaient capables d’utiliser de manière empirique avec des instruments simples toutes les connaissances de l’architecture et des mathématiques qu’Archimède avait  autrefois abordées.